25 janv. Atelier de traduction féministe (en/fr) | 14h Charlie Brousseau, Léa Védie et Thomas Crespo : « Traduire Sandra G. Harding »

25 janvier 2019, de 14h à 17h, à l’ENS de Lyon (site Descartes), en salle D4.260

Présentation

Cet atelier de traduction féministe débutera sur une présentation par Charlie Brousseau, Léa Védie et Thomas Crespo de la traduction d’un article de la philosophe américaine Sandra G. Harding : « Rethinking standpoint epistemology : What is « strong objectivity » ? ». In The Centennial Review, vol. 36, n° 3 (fall 1992). Cette présentation sera suivie d’une révision collective de la traduction.

Charlie Brousseau : Etudiant-e en philosophie à l’ENS de Lyon. Ses mémoires de master ont porté sur les théories féministes, sous l’angle de l’écologie (Lorraine Code) et du pragmatisme (Shannon Sullivan). Ses projets actuels de recherche se concentrent sur les apports théoriques et pratiques du pragmatisme de John Dewey pour répondre aux questions posées par les épistémologies féministes.

Léa Védie. Doctorante en philosophie au sein du laboratoire Triangle, à Lyon, elle travaille sur la manière dont les pratiques militantes féministes (et notamment les pratiques de non-mixité) permettent de repenser la question du sujet politique du féminisme.

Thomas Crespo. Doctorant en philosophie au sein du laboratoire Triangle, à Lyon, il travaille à une thèse intitulée Tirer parti de la re-conceptualisation de la nature par les études de genre : un nouveau sujet politique est-il possible ?. Ses domaines de recherche sont : la philosophie du genre, la philosophie de la biologie, la philosophie politique et le féminisme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.