Parution chez iXe d’Enjamber la flaque où se reflète l’enfer. Dire le viol par Souad Labbize

Un texte de Souad Labbize traduit par Roula Sadaki et autour duquel nous avions organisé le séminaire du 23 octobre 2018.

“Rien de grave n’est arrive depuis que ma mère a hurlé. Mon récit balbutiant a buté contre l’écho de sa voix. Mes paroles se sont recroquevillées autour de leur noyau, d’autres moins souples ont implosé, semant un arbre à grenades dans les plis de la gorge. Chaque floraison renforce les racines du grenadier tenace, les fruits non cueillis se rabougrissent, encombrent ma poitrine. Quels mots d’enfant allaient relater ce que je venais de subir. Je suis rarement revenue, depuis l’été soixante-quatorze, vers ces paroles enfermées dans mon cachot intime, le plus éloigné de ma vue quand je descends dans les caves de l’enfance.”

Des décennies plus tard, Souad Labbize trouve enfin les mots pour dire, au-delà de leffroi et de la douleur du viol, la violence du déni. En rompant le silence, elle ouvre la faille profonde ou s’est abîmée l’enfance. Une édition bilingue français-arabe qui vient de paraître aux éditions iXe.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.